anne bernard2

Ni bien ni mal
L'enfant repeint les traces
Fin du silence

Le soleil s'invite
et brillent les boucles
Des errances passées

Administration remuante
Identité du coeur
En peine

Toute froissée
Dans ses lettres affalée
Tendre pomme

La force s'évade
Tête coupée
Je divague
Yeux fermés

Détournement d'humeurs
Ou panique du calendrier
Quatre revient
Le moteur aussi

Regard d'hiver
Hier agile
Là planant

Sentir la faim
Toucher le manque
Voir les parts
Goûter le tout
Entendre l'envie

Sentimentalité
Des étoiles
Ordonnancement
Local

Bouffée d'air
Longue, profonde
Bras ouverts
Grands, rassurants
Tête en avant
Appel
Puissant

Lourdeur métallique
Que j'aimerais coucher dans l'herbe
Ouverte

Rose et blé séchés
L'humanité s'attable
Au monde

Lumière en jeu
Et baptême du feu
En adieu

Prouver
Montrer
Démontrer

Danser

Sous terre
Leur parler
Comme une première fois

La route est barrée
Les pupilles désertent
Les murailles s'effondrent
L'iris est étoilé

en vert en roc
en rose en corps
inattendu toujours

bleus croisés
le païen devient sacré
pour l'oeil ouvert

Quatre mois
de vie
Trois semaines
de mort
Deux jours
d'envie
a
m
o
r

la branche lâchée
je chute
herbes mousses

de fondations
en constructions
j'empierre
plus
encore
j'expie
expire
respire
souris
et trouve
l'endroit