anne bernard2

une résonance
une peau tendue
un toit
et quelques gouttes
et leur musique
qui m'emmène en déluge, en bataille
je vois les troupes
j'imagine les défenses
bienvenue n'est pas vocabulaire
de cette terre
boueuse, ravinée,
éclairée d'une lumière blafarde
les passages se font furtifs 
dans ce pays que personne n'envie
les balafres sont monnaie
de ce ciel évasif
puis un répit
presque un silence
respiration

elle recommence