anne bernard2

un mot qui passe telle une fragrance ...
je le sens, je le vois et ne le définis pas ... je le crois, je le cherche, je le touche ..

il est aussi ça :

représentation picturale évoquant la précarité de la vie et l'inanité des occupations humaines.
C'est (...) une « Vanité » [le tableau des Âges de la femme (1544) de Hans Baldung Green] comme l'étaient à la fin du Moyen Âge ces revers de tableaux opposant des trépassés, des « transis », à l'effigie d'un homme, d'une femme ou d'un couple en pleine jeunesse, comme l'étaient les danses des morts et comme le seront au XVIIe siècle ces innombrables natures mortes de « Vanités » (H. HAUG, L'Art en Alsace, Paris, Arthaud, 1962, p. 123).


cf l'ATILF